Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

La grande fabrique de mots

 

 fabrique mot articleblog

 

Il existe un pays où les gens ne parlent presque pas. Dans cet étrange pays, il faut acheter les mots et les avaler pour pouvoir les prononcer. Le petit Phileas a besoin de mots pour ouvrir son cœur à la jolie Cybelle. Mais comment faire ? Car pour tout ce qu’il a envie de dire à Cybelle, il y en a pour une fortune…

Agnès de Lestrade (auteur)

Son premier livre, La petite fille qui ne voulait plus cracher est paru en 2003 à l’École des loisirs. Depuis elle a publié une vingtaine d’albums ou romans chez différents éditeurs (C’est l’histoire d’un éléphant chez Sarbacane Editions, L’abécédaire des super-héros chez Milan Jeunesse).

Valeria Docampo (illustratrice)

Elle est née à Buenos Aires où elle étudie les Beaux-Arts et enseignera. Depuis 2003, elle se consacre à l’illustration de livres pour enfants. Elle est toujours à la recherche de nouvelles techniques graphiques.
Agnès de Lestrade et Valeria Docampo ont  de nouveau collaboré en 2015  pour l’album Tout au bord (Alice Jeunesse).

Un petit bijou tendre et poétique

Cet album est un petit bijou tendre et poétique. C’est un véritable coup de cœur. Il met en opposition le pouvoir de l’argent et celui des mots.
Il montre aux enfants que les  mots (et la façon de les dire) sont notre plus grande richesse.
Il est magnifiquement illustré par Valeria Docampo.
La grande fabrique de mots intéressera les enfants à partir de 5-6 ans mais également les plus grands, voire les adultes.

 

 icone loupe Dans vos médiathèques :

OPAC Recherche Simple

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.